Ton sourire sur mon épaule
Et c’est le temps qui suspend son vol
Mon cœur qui bat jusqu’au bout de ton doigt
Quand tu dessines des mots doux sur mon bras

Où est ce pont d’Italie
Où sont nos noms unis pour la vie
Ce cadenas gravé qu’on avait dû mal attacher
Restaient nos bagues, mais la tienne a glissé

Je n’savais pas … que tu ne m’aimais pas
Je n’savais pas … que tu ne m’aimais pas
Je n’savais pas … que tu ne m’aimais pas

Tu as volé mon regard
Froissé nos draps d’une si belle histoire
Nos cavalcades à moto et nos escapades au galop
On était fous, on était beaux, mais qu’est-ce qui manquait au tableau ?

De nos sables mélangés
Que seul le diable pouvait séparer
L’écume a tout emporté d’un trait de plume sur le papier
Une signature pour terminer, moi je t’aimais

Je n’savais pas … que tu ne m’aimais pas
Je n’savais pas … que tu ne m’aimais pas
Je n’savais pas … que tu ne m’aimais pas
Je n’savais pas … tant pis pour toi

 

Paroles : Erwan Bedin & Nathalie Vivensang

« tous droits réservés »